banner_bleu.png

Le rythme

QUELLE FRÉQUENCE ?

On recommande au départ un rythme de tétées toutes les 2 ou 3 heures avec une durée de tétée de 10 à 40 min. Ce rythme permet de stimuler les seins pour permettre la mise en place de l'allaitement et de s'assurer que le bébé reprenne son poids de naissance dans les jours qui suivent l'accouchement.

Dès la reprise du poids de naissance, il est recommandé d'allaiter "à la demande" mais avec un minimum de 6 à 8 tétées par 24h.

QUELLE DURÉE ?

La durée des tétées est variable d'un bébé à l'autre. Certains bébés peuvent être rassasiés au bout de 10 min de tétée (dans le cas où le lait coule bien et où le bébé tète efficacement). On recommande de ne pas dépasser 40 min pour garantir un rythme de tétées efficaces.

banner_vert2.png

Une tétée de bonne qualité

Quels sont les indicateurs d’une tétée efficace ?

PENDANT LA TÉTÉE

Impression de ventouse, d’aspiration ou même des contractions dans le sein sont les signes d’une bonne éjection du lait (hormone ocytocine joue son rôle).

Si le bébé « tétouille » sans aspirer, c'est un signe que la tétée est peu efficace, le bébé ne se nourrit pas vraiment mais répond plutôt à un besoin de succion.

Le bébé doit bien prendre le mamelon en entier dans sa bouche. Si ce n'est pas le cas, il ne faut pas hésiter à le « décrocher » et le replacer correctement en l’aidant à prendre en bouche tout le mamelon.

Si le bébé s’endort trop vite au sein, il faut le stimuler. Par exemple, on peut lui chatouiller les pieds, lui frotter le dos, le découvrir pour le sortir de son cocon tout chaud ou encore changer de sein.

APRÈS LA TÉTÉE

Sein tendu au début puis souple après la tétée ;

Le bébé dort bien après ;

Le poids du bébé augmente.

roberta-sorge-142255-unsplash.jpg

Les bonnes positions

Ne pas hésiter à tester plusieurs positions, certaines se révéleront plus évidentes/naturelles pour le bébé et la maman. Les principales positions :

« EN MADONE »

La plus classique, le bébé est perpendiculaire au thorax de la mère qui tient le corps du bébé dans son avant-bras et la tête du bébé dans sa main (bras droit pour sein gauche). Il faut juste s’assurer que la colonne vertébrale et le cou du bébé restent droits (notamment pour éviter les torticolis).

« ALLONGÉE »

La mère est allongée de tout son long sur son lit sur le côté (allongée sur le côté gauche pour sein gauche), et le bébé en face sur l’autre côté sa tête à hauteur du sein. C’est une position idéale le soir ou le matin et dans les moments de grosses fatigues, parce qu’elle ne demande aucun effort de la part de la mère !

« Ballon de rugby »

Le bébé est sur l’avant-bras de la mère, perpendiculaire à son côté. L’avant-bras de la mère est incliné, avec la main qui tient la tête du bébé pour l’approcher du sein (bras gauche pour sein gauche).

Dans tous les cas, il faut prendre le temps de bien s’installer surtout quand les tétées durent longtemps !

Ne pas hésiter à placer des coussins pour soutenir les bras et le dos de la maman ou la tête du bébé. Une bonne installation est primordiale pour éviter les douleurs musculaires chez la mère, pour garantir une bonne tétée et pour que l’allaitement se passe de manière détendue et fluide pour le bébé comme pour la maman.  

erol-ahmed-399674-unsplash.jpg

Favoriser la lactation

Le lait maternel est (sauf cas particuliers) toujours de très bonne qualité mais diffère d’une femme à l’autre en terme de quantité.

Les principaux boosters

Dormir/se reposer au maximum (ne pas hésiter à s’allonger ¼h en fermant les yeux dans la journée) ;

Boire au moins 1,5 L d’eau par jour ;

Se nourrir correctement : de manière équilibrée et ne pas sauter de repas.

Les aliments recommandées

Tisane d’allaitement, fenouil (qui parfume aussi le lait pour le plus grand bonheur du bébé), lentilles, cumin, sauge.

Les aliments à éviter

L’alcool qui passe dans le lait au même taux que dans le sang pour la mère ;

Le tabac qui risque de diminuer la production de lactation et parce que la nicotine passe aussi dans le lait.

banner_vert.png

La durée

de conservation

du lait

Au frigidaire

48 heures

Si le bébé est à la crèche, il vaut mieux compter 24 heures car fermeture / ouverture du frigo toute la journée.

Au congélateur

4 mois

Décongeler dans le frigidaire ou au chauffe-biberon.

Point de vigilance

Pas de lait au micro-ondes  

banner_rouge.png

Les douleurs

Comment soulager une montée de lait douloureuse ?

Prendre une douche chaude ;

Prendre une douche froide ;

Masser les seins.

à vérifier en cas d’ALLAITEMENT douloureux

La position du bébé qui n’est peut-être pas optimale. Ne pas hésiter à tester de nouvelles positions pour trouver celle qui convient le mieux.

La prise en bouche doit être complète : le bébé ne doit pas avoir à tirer sur le mamelon.

Comment prévenir des blessures

Pour éviter qu'une douleur ou blessure s'installe et s'accentue :

Extraire quelques gouttes de lait (ou colostrum au début) puis étaler sur le mamelon après chaque tétée : cela aide à la cicatrisation.

Appliquer de la crème à la lanoline (ou de l’huile de coco bio) sur le mamelon avant et après chaque tétée : cela diminue les risques de crevasses et gerçures.

Porter des coquillages d’allaitement en nacre (protection 100% naturelle) : le recueil des gouttes de lait dedans aide à l'hydratation et la cicatrisation.

Ne pas nettoyer le mamelon pour garder le lait qui a des propriétés antiseptiques en contact de la peau.

 
banner_orange.png

Le sevrage

Combien de temps prévoir ?

Il faut prévoir 15 jours pour le sevrage.

Le principe de progression

Supprimer une tétée au minimum toutes les 48h pour la remplacer par un biberon (en commençant par les tétées des heures de garde si l’objectif est de reprendre une activité professionnelle par exemple).