banner_bleu.png

Le Lait

Le lait reste la principale source d'alimentation et couvre tous les besoins nutritionnels jusqu’à 6 mois.

QUEL LAIT ?

Uniquement du lait maternel ou du lait infantile 1er âge.

Bon à savoir

Au fur et à mesure qu’on introduit de nouveaux aliments, les quantités de lait peuvent diminuer.

QUELLE QUANTITÉ ?

Entre 500 et 800 ml par jour.

Points de vigilance

Ne pas substituer par des laits « classiques » pour adultes ni par des laits ou boissons d’origines végétales qui ne sont notamment pas assez riches en fer pour assurer le plein développement des jeunes enfants.

Ne jamais donner de lait cru avant 3 ans.

banner_vert2.png

Les Fruits & légumes

On commence par les légumes, puis les fruits environ 2 semaines après.

Quels légumes ?

Introduire un légume après l’autre pour laisser à l’enfant le temps de s'habituer et de découvrir chaque nouveau goût.

Commencer par des légumes bien tolérés par les intestins (e.g. carotte, potiron, courge, haricot vert, épinard, courgette, le blanc de poireau, panais).

Eviter les légumes à goût fort (e.g. navet, chou) ou riches en fibres - plus difficiles à digérer (e.g. salsifis, le vert du poireau, céleri, chou, artichaut).

Quels fruits ?

Un fruit l’un après l’autre.

Commencer par des fruits bien tolérés par l’estomac du bébé : pomme, poire, pêche, banane, abricot, etc.

Bon à savoir

Il est recommandé de cuire à la vapeur, à l’eau ou à l’étouffée pour préserver tous les apports nutritionnels.

quelleS quantités ?

Légumes : De 1 à 2 cuillères à café les premiers jours à environ 130g (= 1 petit pot) au bout de 2 semaines, 150g vers 6 mois. Une fois par jour (déjeuner ou dîner).

Fruits : De 1 à 2 cuillères à café les premiers jours à environ 100g de compote au bout de 2 semaines (= 1 petit pot). Une fois par jour (plutôt sur un autre repas que les légumes, au goûter par exemple).

Points de vigilance

Eviter le sel et le sucre.

Mixer les fruits et légumes pour proposer des textures lisses.

Ne pas donner de légumes ou de fruits crus - et encore moins en morceaux.

Veiller à bien enlever ce que l’enfant n’est pas en mesure de mâcher : pépins, peau, noyaux, etc.

 
roberta-sorge-142255-unsplash.jpg

Les matières grasses

Importantes à rajouter dans les purées (maison et/ou petits pots) pour le développement du cerveau - et ce dès les toutes premières !

LesQuelles ?

On privilégie les huiles végétales : huile de noix, de colza, de tournesol, d’olive, etc. Et on propose aussi : beurre, margarine riche en oméga 3 et crème fraîche.

Bon à savoir

Il est recommandé de varier au maximum entre les matières grasses. Certaines huiles (e.g. huile d’olive) ont un goût fort pas toujours apprécié des enfants.

QUELLES QUANTITÉS ?

1 à 2 cuillères à café d'huile ou noisettes de beurre par purée.

POINTS DE VIGILANCE

Il faut rajouter la matière grasse dans les petits plats en fin de cuisson pour ne pas perdre leurs apports nutritionnels (parce que sa richesse en acides gras essentiels est détruite à la cuisson) - à l’exception de l’huile d’olive qui peut être rajoutée pendant.

Choisir de la crème fraîche pasteurisée (car il ne faut pas donner de lait cru avant 3 ans).

Éviter les fritures.

 
erol-ahmed-399674-unsplash.jpg

Les céréales

Quelles céréales ?

Avant 6 mois, on peut mettre des céréales infantiles premier âge dans le biberon de lait.

On peut les choisir natures ou « parfumées » (goût vanille, chocolat, biscuit, etc.)

quelles quantités ?

1 à 2 cuillères à café dans le biberon.

Points de vigilance

Bien choisir des céréales adaptés à l’âge de l’enfant : sans gluten avant 6 mois, et de préférence des céréales infantiles non sucrées.

Bon à savoir

Les céréales infantiles sont facultatives et peuvent être proposées plusieurs fois par jour en fonction de la courbe de croissance de chaque enfant - à voir avec le pédiatre.